Les fonctions de base d'un logiciel de musique

Les logiciels de musique présentent presque tous les mêmes fonctions de base. Voici les fonctions que vous devez obligatoirement maîtriser, peu importe le logiciel que vous choisissez :

 

Programmation des paramètres des effets audio et de leur évolution au cours d’une pièce. Peut se faire manuellement (avec la souris) ou en temps réel (mapping avec des contrôleurs).

Interface externe pouvant se brancher dans un ordinateur sur un port USB, MIDI ou autre si nécessaire. Il existe une multitude de contrôleurs : piano, échantillonneur, drum machine, séquenceurs, launchpads, table-tournantes, synthétiseurs, etc.  Voir «Instruments numériques».

Permet de configurer les différentes connexions du signal audio. Plus simplement, l’entrée est le point de départ du signal (micro, clavier MIDI, contrôleurs, etc.) et la sortie est le point d’arrivée du signal, généralement des haut-parleurs ou des écouteurs. La sortie peut aussi être connectée à une autre entrée, telle que celle d’une autre piste ou d’un instrument numérique. ATTENTION : la configuration des entrées et des sorties peut se faire à trois endroits : 1. dans les paramètres « son » de l’ordinateur, 2. dans le menu « paramètres » ou « préférences » du logiciel, et 3. dans les têtes de piste du logiciel (selon le logiciel).

outil d’édition des sons audio et MIDI (voir Piano Roll). Permet d’allonger les sons, les couper, copier, coller, déplacer, scinder, etc. Varie selon le type de fenêtre (Audio, MIDI).

Ensemble représentant la majorité des instruments dans la famille des technologies de la musique d’aujourd’hui. Cette famille comprend trois catégories : 1. les contrôleurs, 2. les instruments logiciels (les oscillateurs, par exemple), 3. Les modules externes (les synthétiseurs modulaires, par exemple). La plupart des instruments numériques ont une version disponible pour plus d’une de ces catégories.

Liste des choix d’effets audio qu’il est possible d’ajouter aux différentes pistes. Voir «les effets audio».

Acronyme en anglais pour Musical Instrument Digital Interface. Il s’agit d’une interface digitale qui agit comme instrument de musique (tables tournantes, synthétiseurs, clavier d’ordinateur, par exemple). C’est aussi un type de signal numérique.

Représentation graphique et fenêtre d’édition des notes MIDI. L’axe des x (l’axe horizontal) représente les mesures, les rythmes et les subdivisions des temps. L’axe des y (l’axe vertical) représente l’échelle chromatique (les touches blanches et noires du piano).

Endroit où est enregistré un instrument ou un son de façon individuelle.

Piste principale du projet dans laquelle toutes les pistes sont entendues. Permet de contrôler des paramètres audio, tels que le volume ou les effets audio, sur l’ensemble de l’enregistrement.

Tous les sons enregistrés avec un micro. Le signal est converti par transduction, c’est-à-dire que le micro produit un signal électrique équivalant en énergie à la pression qu’exerce le son sur sa membrane.

Panneau de contrôle des paramètres d’une piste individuelle, tels que le volume ou la panoramisation. Varie d’un logiciel à l’autre.

Zone où est placé l’ensemble des pistes.