L’onde sinusoïdale

Qu'est-ce qu'une onde sinusoïdale?

Il y a deux axes distincts dans une onde sinusoïdale : 

  1. L’axe x représente le temps en seconde 
  2. L’axe y représente l’amplitude

1. Axe x = temps en seconde:

Cet axe permet de calculer le temps que prend l’onde à faire une période complète. Une période complète débute au point 0 (équilibre de pression), se déplace vers la pression maximale, ensuite vers la pression minimale et retourne à 0. Une onde comporte quatre phases différentes et celles-ci peuvent être déplacées dans le temps avec des effets audio ou à l’aide d’instruments tels que le synthétiseur. Chaque onde a une période précise dans le temps et est calculée en secondes et en millisecondes.

En connaissant la durée d’une période, il est possible de calculer la fréquence en Hz ou vice-versa. Dans les équations ci-dessous, f = fréquence et T = période (en seconde).

– Équation pour calculer la fréquence :          Exemple :       

– Équation pour calculer la période :           Exemple :   

2. Axe  y (l’amplitude) :

L’amplitude est la puissance de la pression perçue par nos oreilles. Lorsque la pression est équilibrée, l’amplitude est à 0 et aucun son n’est perceptible. Au point maximum de la pression, les pics d’amplitude sont à 100 % de leur puissance, l’amplitude est donc de 1. Au point minimum de la pression, les pics d’amplitudes sont à 100 % de leur puissance, mais du côté négatif du point d’équilibre, l’amplitude est donc de -1. Entre 0 et 1, ainsi qu’entre 0 et -1, l’amplitude se calcule avec des nombres décimaux (0,75 ; 0,2 ; -0,2 ; -0,75 ; etc)

Les fréquences

Description

Un son est une vibration de la pression atmosphérique capté par nos oreilles. En acoustique, il est possible de « calculer » les sons grâce aux fréquences. Le Hertz (Hz) est l’unité de mesure d’une fréquence sonore.

Le spectre des fréquences va de 20 Hz (grave) à 20 000 Hz (aigu). Cela correspond à ce que l’appareil auditif des humains est capable de percevoir. Notez que certains animaux et insectes sont capables d’entendre et d’émettre des fréquences plus graves que 20 Hz et plus aigües que 20 000 Hz.

Le Hertz indique le nombre de vibrations (périodes) par seconde. Par exemple, la fréquence de 1000 Hz veut dire qu’il y a 1000 périodes par seconde. 13 500 Hz représente 13 500 périodes par seconde.

Le son représentant une fréquence s’appelle « onde sinusoïdale ». Ce son n’existe pas à l’état naturel car tout ce que nous entendons comme bruits, sons, musiques, instruments, etc., comprend des milliers de fréquences simultanées. L’onde sinusoïdale ne peut donc être générée que par des technologies fonctionnant à l’électricité comme par exemple un oscillateur.

Notes, gammes et accords

Description

Succession de notes, des plus graves aux plus aigües, se divisant en groupe de 12 sons, appelée gamme chromatique. Chaque note est séparée par un intervalle appelé « demi-ton ». Cet intervalle est la plus petite distance existante entre deux sons dans le système tonal.

Système dans lequel il est possible de jouer des gammes à partir de n’importe quelle note de l’échelle chromatique. Une gamme est une succession de sept noms de notes différents (voir la gamme). Le nom d’une gamme est déterminé par sa fondamentale, donc la première note : gamme de do, gamme de fa, gamme de la, etc. Une gamme EST une tonalité. Par exemple, lorsque la gamme de ré est jouée dans une chanson, cette partie est dans la tonalité de ré

Les touches blanches sont les notes de l’échelle diatonique (tous des noms différents), c’est-à-dire les notes naturelles do, ré, mi, fa, sol, la et si. Les touches noires du piano sont les notes altérées. Ce sont les mêmes noms de notes, mais avec des altérations (par exemple : ré dièse (#), ré bémol ()). L’ensemble des touches offre la possibilité de jouer toutes les gammes du système tonal sur plusieurs octaves (c’est-à-dire un intervalle de 12 demi-tons, ou plus simplement, intervalle entre un do grave et un do aigu, entre un mi grave et un mi aigu, entre un sol# gave et un sol# aigu, etc.)..

Il existe trois altérations : le dièse (#) augmente les notes d’un demi ton plus aigu (exemple : fa, fa#), le bémol () baisse les notes d’un demi-ton plus grave (exemple : si, si), et le bécarre (…) annule l’effet des deux autres altérations (exemple : ré#, ré bécarre, ré, ré bécarre. Cette altération permet de revenir aux notes naturelles.

Succession de sept notes diatoniques à partir de n’importe quel son de l’échelle chromatique. Les enchaînements de demi-ton (1/2) et de ton entier (T) séparant chaque note déterminent la nature de la gamme. Pour une gamme majeure, l’enchaînement est : T-T-1/2-T-T-T-1/2. Pour la gamme mineure (harmonique) : T-1/2-T-T-1/2- T ½- 1/2.

Les sept notes d’une gamme peuvent être numérotées de 1 à 7 à l’aide de chiffres romains. Selon l’importance de la note, les degrés peuvent être identifiés avec des lettres majuscules ou minuscules. 

Premier degré : I; deuxième degré : ii, troisième degré : iii, quatrième degré : IV, cinquième degré : V, sixième degré : vi, septième degré : vii

Peu importe le point de départ sur la gamme sur l’échelle chromatique, les degrés sont toujours identifiés de la même façon. Les degrés I, iii et V font parties d’une suite de notes appelées « arpège ». IMPORTANT : peu importe la gamme, il est possible de jouer de nouvelles gammes et arpèges à partir des sept degrés. 

Superposition de plusieurs degrés de la gamme joués en même temps. La première note d’un accord est aussi nommée « fondamentale ».  L’accord le plus simple est la « triade » et elle se joue en superposant les notes d’un arpège (I, iii, V). Puisqu’une gamme comporte sept degrés, il est possible de jouer sept triades par tonalité. Par exemple, dans la tonalité de do, lorsqu’une triade a comme fondamentale la note fa, c’est l’accord du IVe degré (fa-la-do), et si la fondamentale est la, c’est l’accord du vie degré (la-do-mi), etc.

Les mesures

Qu'est-ce qu'une mesure?

Donne l’information sur le nombre de temps dans une mesure ainsi que l’unité rythmique représentant un temps. Exemple :

Le chiffre 4/4  

Chiffre du haut : indique qu’il y a 4 temps dans la mesure. 

Chiffre du bas : indique que l’unité de temps est la noire (cette notation vient du système anglais* car une noire est appelée quarter note, ou un quart (1/4) de note en français). 

Il y a donc 4 noires, ou l’équivalent en temps, dans une mesure de 4/4. Ce chiffre indicateur est parfois remplacé par un C (du système anglais* Common time) VIDÉO

* Le système anglais fait référence à l’héritage musical laissé par la culture anglaise de la période Baroque (1600 à 1750). À la même époque, la culture italienne, vénitienne en particulier, contribuait également au développement de la musique. C’est la raison pour laquelle beaucoup de termes musicaux sont en italien (mezzo-forte, crescendo, adagio, concerto, soli, etc.)  

Division d’une pièce musicale en petite partie ayant la même valeur en temps.

Cycle divisant le temps en unités égales et répétitives.  

Vitesse d’un segment musical.